Tous les jours de la semaine : des exercices conseillés dans le livret d’accompagnement fourni, un soin de groupe, une guidance collective par email, soutien des autres participants via le forum, soutien individuel par email avec Fanny…

Pour en savoir plus sur la semaine d’accompagnement vibratoire : cliquez ici

***

Mois de Novembre – 13 au 18/11

Thème : Enfant intérieur

***

 

Une semaine pour apprendre à se découvrir… Hé oui, notre enfant intérieur, c’est la part de nous-même qui n’est pas conditionnée par tout un tas de choses et qui a envie d’être libre, de jouer, de rêver, de se faire plaisir et qui vit dans le présent. Quand on est adulte, cet enfant en nous est bien souvent étouffé par toutes les obligations, les plannings, les peurs, les blessures, le jugement des autres…

La clé pour retrouver peu à peu cet enfant c’est vraiment de s’écouter, de suivre son intuition et d’agir dans ce sens au quotidien. Bien sûr, en tant qu’adulte on ne peux pas tout envoyer valser et se comporter comme un enfant, mais on peut essayer d’être un peu moins sérieux et préoccupé, de se faire davantage plaisir, de faire les choses pour soi et pas pour plaire aux autres, de s’aimer et de prendre soin de soi sans attendre que ça vienne de l’extérieur…

Pendant cette semaine, dans le groupe il est beaucoup ressorti le fait de s’autoriser à recevoir, de s’autoriser à mériter l’amour pour ce qu’on est et pas pour ce qu’on fait. Les soins ont donc permis de détricoter peu à peu tous ces conditionnements, selon le rythme de chacun. Il est important de continuer à cultiver la bienveillance envers soi-même. Personne ne nous demande d’être parfait. L’important est simplement d’être Soi, en profitant du présent, en suivant ses élans du Coeur, en profitant de ce qui nous fait plaisir…

Un autre point important est celui des blessures type rejet/abandon. Ces blessures sont là quand en tant qu’enfant on s’est senti abandonné/rejeté, par un parent la plupart du temps. L’enfant se construit sur ce schéma de manque affectif, en se pensant indigne d’amour et il va donc mettre en place tout un tas de stratégies comportementales pour attirer cet amour qui lui fait défaut. Il va notamment accorder beaucoup d’importance à l’avis des autres pour pouvoir se conformer à leurs attentes et être accepté. En tant qu’adulte, ce schéma va avoir tendance à se renforcer et à se perpétuer de façon inconsciente, ce qui fait que bien souvent, on est tellement habitué à agir en fonction de ce que veulent les autres qu’on ne sait même plus ce que nous on veut. Il est donc très important de ré-apprendre quels sont nos rêves, de s’affranchir des limitations d’adulte pour s’autoriser à rêver de nouveau, peu importe le domaine.

🙂 On peut tous réaliser nos rêves si on y croit et si on agit dans ce sens, en suivant notre écoute et nos envies au quotidien. 🙂

Donc il est également ressorti le besoin de changer des habitudes, de réintroduire un mouvement différent dans son quotidien (sortir des planning, se prévoir des plages horaires où rien n’est prévu, modifier son environnement de vie, faire du tri…)… L’extérieur est le reflet de notre intérieur. Pour faire bouger nos structures intérieures, ça passe par le fait d’impulser aussi un changement à l’extérieur, donc au niveau de notre lieu de vie (ménage, tri, rangement, déco…), au niveau de notre physique (changer de coiffure, modifier son style vestimentaire, prendre soin de son corps, modifier des habitudes alimentaires, faire une activité physique différente…). On ne peut pas espérer se changer de l’intérieur si on n’impulse pas un changement extérieur, même minime. Les 2 sont vraiment liés et influent l’un sur l’autre.

Quand on parle de « travail » sur soi, il faut que ça reste dans la légèreté et non pas dans la contrainte et dans la recherche de résultat. On est là pour se faire du bien, pour s’amuser. C’est aussi bien parfois de faire des pauses et surtout, on travaille sur soi de façon plus efficace quand on le fait dans le jeu, le plaisir et l’amusement.

Bien sûr, pendant cette semaine on n’a pas pu travailler autour de toutes les problématiques et blessures de l’enfant intérieur qui sont nombreuses et qui ne se résolvent pas en une semaine. C’est un peu pareil chaque mois, mais l’important est de poursuivre dans la dynamique insufflée, de continuer à utiliser quand on le sent les outils et méditations qui ont été proposés pour continuer à se reconnecter de plus en plus à cette part innocente en nous. On devrait tous, au moins une fois par semaine minimum (le mieux c’est de le faire tous les jours…), prendre le temps de se recentrer sur nous et faire quelque chose juste pour le plaisir. C’est vraiment vital, même si ça ne dure pas très longtemps. L’important c’est que ça soit régulier. 🙂

Nous sommes les parents de notre enfant intérieur. C’est à nous de lui donner de l’amour et non pas d’aller le réclamer aux autres. Quand on se donne suffisamment d’amour, on se sent naturellement en sécurité et on développe avec les autres des relations plus saines, qui ne seront pas basées sur la dépendance affective, sur des attentes…etc

🙂 On en revient un peu toujours à la même chose : Aimons-nous nous-même, acceptons de recevoir l’amour sous toutes ses formes, c’est la clé du bonheur ! 🙂

***

Rendez-vous pour la prochaine semaine d’accompagnement !

Fanny

Fanny

Thérapeute énergéticienne chez Soins énergétiques et accompagnement
Auteure du Petit manuel du soi
-
> Vous cherchez de l'aide pour guérir des blessures émotionnelles ?
> Besoin de vous retrouver et d'aller mieux ?
-
Fanny se propose d'aider chaque personne qui souhaite aller vers du positif et avancer sur un chemin de développement personnel et spirituel.
-
... Soins individuels ... Soins de groupe ... Développement personnel et spirituel ...
Fanny