Le psoriasis est une maladie auto-immune inflammatoire de la peau, dont l’origine est encore mal connue, même si l’on sait qu’il y a surement un terrain génétique favorable à cette pathologie.

Les cellules de la peau se renouvellent trop vite : un épaississement de la peau en plaques et une inflammation sont constatés.

Symbolique du psoriasis

Conflit d’agression ou de contact obligé, conflit de séparation.

  • Refuser le contact avec soi-même ou avec les autres
  • Vouloir changer de peau : pour ne pas être reconnu ou pour ne pas être soi
  • Se sentir séparé de soi-même ou de quelqu’un
  • Ne pas exprimer ses émotions, par peur du jugement des autres, par peur d’être rejeté (par sa famille par exemple)
  • Vouloir cacher sa grande sensibilité aux autres car le milieu dans lequel on évolue ne permet pas d’exprimer cette sensibilité
  • Contact obligé, on se fabrique donc une carapace de peau : “le contact m’est insupportable, je me fabrique une carapace pour me protéger des agressions.”
  • “Pour rester en contact avec (mon père…), je dois me séparer de moi sinon je suis en danger, je suis son objet.”
  • Manque de protection paternelle
  • “Je ne suis pas digne d’être aimé, je me sens incompris.”

L’origine du conflit pourra être précisée et complétée avec les localisations des plaques.

Sur les articulations : En lien avec une situation dans laquelle on se sent incompris, mal-aimé et qu’on accepte pas.

Sur le cuir chevelu, les sourcils : Sentiment d’abandon, ne pas vouloir être oublié mais ne pas oser se manifester. Souvent en lien avec le père.

[Inspiré de Décodage biologique des problèmes de peau de Christian Flèche]

Retrouvez tous les articles de biodécodage dans le SOMMAIRE.

Fanny

Fanny aide ceux qui le désirent à se reconnecter à leur enfant intérieur et à qui ils sont vraiment au fond d'eux-même, afin de ramener plus de joie et de légèreté dans leur quotidien.
.
> Retrouvez son livre ici : Petit manuel du soi
> Les packs "Coups d'pouce : Confiance en soi - Harmoniser ses relations - Gérer sa colère...et bien d'autres à venir..."