Symbolique des maux

Perte de cheveux, calvitie : symbolique

Les cheveux symbolisent la force, la vitalité, la liberté, la beauté, la force féminine (et par extension l’intuition)….

Chez les femmes, ils sont davantage associés à la séduction, à la féminité et au pouvoir d’attraction alors que chez l’homme ils seront plus un marqueur de sa virilité.

L’état de nos cheveux va dépendre de nos états intérieurs et de la façon dont on équilibre le matériel et le spirituel.

La perte de cheveux peut être ponctuelle, chronique, due à l’âge… etc

Quand le problème est ponctuel c’est souvent qu’un événement vient réveiller en nous une inquiétude, une nervosité. Par exemple les pertes de cheveux à l’automne : on a la rentrée à cette période, source de nervosité autant chez les enfants que chez les parents !

Si c’est chronique, ce n’est pas un événement en particulier qui est le déclencheur, c’est plutôt le climat quotidien dans lequel vit la personne. Ex : un environnement stressant au travail, des disputes récurrentes en famille… etc

Symbolique de la perte de cheveux

  • Gros choc émotionnel dans lequel on se sent totalement impuissant à agir.
  • Être inquiet, nerveux
  • Vivre une sorte d’insécurité, le plus souvent affective
  • Vivre une situation stressante, dans laquelle on « s’arrache les cheveux »
  • Être trop dans le matériel et pas assez dans le spirituel : ne pas écouter ses intuition par exemple
  • Être trop dans le mental et pas assez dans son émotionnel
  • Mal vivre le déclin de ses « performances » intellectuelles
  • Vivre en fonction des obligations qu’on nous impose ou qu’on s’impose
  • Nos cheveux sont un peu à l’image de la façon dont on gère notre vie, si on les perd :
    • se sent-on libre dans notre vie ?
    • Est-on heureux ?
    • Avons-nous l’impression d’être dirigé par les autres ?
    • Fait-on ce qu’on aime au quotidien ?
    • A-t-on peur de perdre quelqu’un ou quelque chose dans le futur ?

* Pelade : Choc émotionnel, perte de l’estime de soi qui nous fait nous sentir nul et avoir honte de ce que l’on est ou de ce que l’on a fait.

  • On se coupe de notre partie la plus élevée, on se rabaisse.
  • On peut retrouver une problématique de séparation avec notre mère qui nous fait vivre une grande angoisse.
  • Avoir l’impression de perdre ses protections.
  • Ne pas se sentir écouté et estimé

 


Retrouvez tous les articles de biodécodage dans le SOMMAIRE.

Bibliographie :

Le grand dictionnaire des malaises et des maladies de Jacques Martel

Ouvrages de Christian Flêche