Développement personnel

Responsabilité vs Culpabilité

J’expliquais dans un précédent article ma compréhension de la loi d’attraction et de l’importance de se responsabiliser face à ce qui nous arrive dans la vie (voir ici l’article en question), notamment si on veut devenir un créateur conscient de sa réalité et aller vers des expériences plus agréables à vivre.

Je m’aperçois que parfois cette notion de responsabilisation est très mal perçue et vite assimilée à de la culpabilisation, ce qui n’est pas du tout l’intention de mes propos et ce qui va à l’inverse total de ce que j’essaie de transmettre.

Je reviens donc ici spécifiquement sur cette notion de responsabilité pour vous expliquer ce que j’entends par là.

On est responsable de ce que l’on crée

Pour moi, quand on dit qu’on est responsable et créateur de sa réalité, c’est qu’on comprend qu’on a attiré à soi les événements qu’on vit, consciemment ou non, via les énergies qu’on porte, via nos croyances…Etc. Point.

Il n’y a pas de jugement de valeur ou de sous-entendus du style « tu l’as bien mérité », « c’est ta faute »…Etc qui font rentrer dans de la culpabilisation. C’est juste un état de fait : on attire en permanence à nous des fréquences en résonance avec celles qu’on porte déjà, c’est naturel, c’est mathématique et physique.

 C’est quand on rentre dans un jugement par rapport aux fréquences qu’on porte et qu’on étiquète comme positif ou négatif, qu’on peut s’engouffrer dans de la culpabilité ou de la culpabilisation.

L’intérêt de prendre conscience de cela, c’est de pouvoir se servir de ce phénomène pour attirer à soi des expériences plus agréables et se créer une réalité qui nous convienne. Ce n’est certainement pas de se flageller ou d’accabler les autres, ce qui n’a aucun intérêt.

Quel est l’intérêt d’intégrer cela et de s’en servir ?

Comprendre qu’on est créateur et responsable de ce qu’on vit, c’est vraiment comme une clé dont on peut se servir pour aller modifier en soi ce qu’on souhaite attirer dans notre vie, comme si on pouvait faire des réglages sur notre machinerie intérieure pour se synchroniser sur d’autres fréquences.

Ainsi, si on vit quelque chose de désagréable, qu’on se sent victime de quelque chose, de quelqu’un, et qu’on veut sortir de ce schéma, l’invitation de reprendre la responsabilité de cet événement, c’est de se dire : « Qu’est-ce qui, en moi, a attiré cet événement ? Quelles croyances ou énergies m’ont attiré cela ? », puis d’aller modifier tout ça à l’intérieur de soi (avec des outils X ou Y) pour ne plus que cela se reproduise.

L’extérieur devient alors un miroir et un révélateur de ce qu’il se passe en nous, et c’est hyper pratique pour se rendre compte de là où on en est inconsciemment par rapport à telle ou telle croyance/énergie/fréquence.

Pourquoi certaines personnes bloquent ?

Le problème, c’est que quand on est dans une position de victime, cela peut être difficile d’opérer ce switch intérieur de responsabilité car bien souvent on assimile ça au fait d’innocenter ou d’excuser la personne qui nous a fait du mal en se mettant coupable à sa place. Et c’est là qu’on a dévié et qu’on a mis un jugement de valeur sans s’en rendre compte, car on est dans son émotion et dans sa blessure.  C’est normal et tout à fait humain de réagir comme ça car c’est notre partie égotique qui défend son steak et qui se sent agressée si on la remet en cause.

Quand on parle de responsabilité, de conscience des fréquences qu’on émet, c’est donc nécessaire de se placer sur un plan où on a pris un peu de recul et de hauteur par rapport à son émotion, où on sort des turbulences de l’ego et où on accepte de voir les choses de façon plus neutre et détachée de l’émotionnel/égo.

Ça peut demander un peu d’entrainement au départ car il faut sortir du personnage et accepter d’aller regarder la situation autrement. Mais ça peut vite devenir quelque chose de naturel et de très porteur pour se créer un quotidien plus joyeux et plus léger, si tant est qu’on est prêt à le faire.

 

Être responsable de ce qu’on vit = Une part de nous, consciente ou inconsciente, a créé ce qu’on vit

Responsabilisation = Je prends conscience de ma puissance de manifestation et j’apprends à l’utiliser au mieux pour moi.

 

J’espère que ces quelques explications ont pu vous éclairer peut-être davantage. 🙂