Le violet exprime le parfait équilibre entre la lucidité et l’action réfléchie, entre la terre et le ciel , entre la matière, les sens et l’esprit, l’amour et la sagesse, la passion et l’intelligence, le dévouement et la spiritualité. Tout comme le bleu, le violet pourpre freine, ralentit, tranquillise et stabilise. C’est une couleur qui apaise et incite au respect. Quand il tend vers le magenta, le violet pourpre peut conduire à une compréhension intuitive, sensible et inspirée.

Sur le plan physique, le violet pourpre:

  • Est un dépresseur des reins et des surrénales
  • Diminue la pression sanguine par effet de vasodilatation et de bradycardie (ralentissement de l’activité cardiaque)
  • Possède des effets antalgiques très intéressants
  • Est anaphrodisiaque
  • A une action régulatrice sur la fièvre, comme le cyan

Plus spécifiquement, le pourpre :

  • Induit fortement la relaxation et le sommeil, grâce à son effet soporifique. Il est idéal pour aider à s’endormir : on peut l’utiliser en visualisant nos respirations “colorées” d’air pourpre… Imaginer un champ de lavande peut aussi être une aide à la relaxation.

Quand faire appel au violet/pourpre ?

  • En cas d’insomnie
  • En cas de fièvre, en association avec du bleu pour plus d’efficacité
  • Quand on a besoin de se recentrer, de se calmer (comme avec le bleu, le violet véhicule le même type d’énergie)
  • Quand les sentiments sont déstabilisés
  • Quand l’affectif est fragile, le violet pourpre va protéger tout en ramenant les émotions à une juste mesure, en douceur, tranquillement
  • Comme support spirituel pour méditer, tout comme le bleu

Contre-indications : Aucune

[Adapté de La bible des couleurs de Réjane Masini-Frydig]

Fanny

Fanny

Fanny aide ceux qui le désirent à se reconnecter à leur enfant intérieur et à qui ils sont vraiment au fond d'eux-même, afin de ramener plus de joie et de légèreté dans leur quotidien.
.
> Retrouvez son livre ici : Petit manuel du soi
> Les packs "Coups d'pouce : Confiance en soi - Harmoniser ses relations - Gérer sa colère...et bien d'autres à venir..."
Fanny